En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

PRÊT VIAGER HYPOTHÉCAIRE

Le prêt viager hypothécaire, alternative à la vente en viager, concerne les personnes physiques qui sont propriétaires de leur résidence principale et dont les ressources sont insuffisantes ou l'état de santé ne permettent pas l'accès à l'emprunt.

Il permet au propriétaire de transformer son bien en liquidité pour financer un projet personnel (achat d'un véhicule...) mais en aucun cas un projet professionnel.

L'emprunteur reçoit les fonds sous forme de capital ou de rente, sans remboursement échelonné de la dette.

Le prêt viager hypothécaire concerne les personnes, propriétaires d'un bien immobilier, qui transforment ainsi la valeur de leur bien en liquidités immédiatement disponibles.

L'emprunteur doit être une personne physique de plus de 65 ans : les personnes morales, entreprises ou associations, sont exclues du dispositif.
Il n'a pas l'obligation d'être assuré ni d'assurer le prêt.

Il n'y a aucun questionnaire médical à remplir.

La garantie du prêt est prise sur le bien immobilier qui doit être à usage exclusif d'habitation. Le bien immobilier peut être :
  • La résidence principale de l'emprunteur
  • Sa résidence secondaire
  • Un bien donné en location
Il n'y a pas cession du bien : l'emprunteur reste propriétaire de son bien, libre d'y habiter ou de le louer.

Un bien immobilier à usage mixte (habitation et professionnel) ne peut pas garantir un prêt viager hypothécaire.

PRÊT EN RÉMÉRÉ

Le réméré est un contrat de vente, établi devant un notaire, qui va garantir au vendeur la possibilité de racheter son bien ultérieurement. Le vendeur pourra continuer à occuper le bien et devra, dans ce cas, conclure un contrat d’occupation des lieux avec l’acquéreur et lui payer des indemnités d’occupation. Dans un contrat de réméré, on ne parlera pas de bail ni de loyer, mais plus précisément de contrat d’occupation des lieux (ou de convention d’occupation précaire) et d’indemnités d’occupation.
La vente à réméré comporte trois phases :
  • Recherche d'un investisseur et vente du bien à cet investisseur,
  • Occupation du bien et apurement de la situation financière,
  • Rachat effectif du bien.



Aujourd'hui, le réméré est le plus souvent utilisé comme un outil permettant de restructurer les dettes des particuliers, dans certaines situations. Il est quelquefois présenté comme une alternative au rachat de crédit par les sociétés privées intervenant dans ce secteur.
Cette forme de vente à réméré s'adresse plus particulièrement à des personnes propriétaires (ou propriétaire-accédant) de leur bien immobilier, en situation d’endettement ou ayant des difficultés importantes de trésorerie, qu'elles ne peuvent pas résoudre en contractant un crédit bancaire classique, parce qu'elles sont fichées en Banque de France.

ATTENTION! Dans le cas où celui qui doit faire face à des difficultés financières n'est pas certain de pouvoir emprunter pour exercer son droit à réméré dans le délai fixé, cette opération est à exclure sous peine de perdre son bien immobilier et d’en être expulsé.
 

Découvrez la galerie photos

Nos petits plus

  • Regroupement de crédits

 

Aujourd'hui

C°min

C°max

Infos consommateurs

Avertissement crédit
Aucun versement ne peut être exigé avant l'obtention d'un prêt. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager